Comment acheter mes parts de SCPI ? Quels sont les frais ?

Les sociétés civiles de placement immobilier sont d’excellents moyens pour investir. Également connu sous l’expression pierre papier, ce type d’investissement est privilégié par les hommes d’affaires. Rien d’étonnant à cela vu que les transactions sont sûres et sécurisées. La création d’une SCPI reste pourtant compliquée et nécessite des fonds colossaux. Il est plus aisé de rejoindre les SCPI existants en achetant des actions. Dans ce cas, une collecte d’informations s’avère nécessaire pour bénéficier d’un rendement maximum. Par ailleurs, l’adhésion au sein de ces sociétés de placement requiert quelques formalités à ne pas négliger. Tous les types de dépenses doivent être pris en compte afin de gérer son placement.

La procédure pour acheter des parts SCPI

Grâce à la technologie, l’achat des SCPI est facilité. En effet, il est aujourd’hui possible d’acheter des parts directement sur une plateforme internet. Toutefois, il est recommandé de bien analyser avant d’investir. Pour trouver les meilleurs SCPI, vous pouvez visiter le Portail SCPI sans aucune restriction. Il est également faisable d’acheter des parts directement auprès d’un conseiller en gestion de patrimoine ou chez votre banquier. En général, le prix varie de quelques centaines d’euros, mais il peut grimper jusqu’à des milliers d’euros si vous optez pour des parts considérables. L’achat est disponible lors de la création de la SCPI ou quand cette dernière procède à une augmentation de capital.

Les frais à prendre en compte

Pour devenir actionnaire dans une société civile de placement immobilier, l’achat des parts est évidemment essentiel, mais des frais peuvent subsister. La négligence de cet aspect faussera vos prévisions de rendement SCPI. Sans plus de détour, les deux grandes catégories sont les frais de souscription et les frais de gestion. En ce qui concerne les frais d’entrée, ils oscillent entre 8 à 10 %. Certes, le prix est élevé, mais n’oubliez pas qu’une SCPI achète des patrimoines immobiliers. Ce taux est équivalent à celui du notaire lorsque vous achetez une résidence. Pour les frais de gestion, ils servent à payer d’une part la publication périodique des résultats et d’autre part les frais de gestion liés à l’exploitation.

Quelques notions à savoir

Les frais nécessaires lors de l’adhésion dans une SCPI présentent une particularité. Ils ne sont prélevés qu’à la fin de l’exercice. En d’autres termes, le paiement se fait lors de la revente des parts. Pendant la durée de placement, ils génèrent des pourcentages de revenus et contribuent au rendement SCPI. C’est l’une des raisons pour lesquelles les investisseurs expérimentés gardent leurs parts dans les SCPI pendant une dizaine d’années. Cette règle s’applique sur le rendement SCPI, les SCPI de plus-value et les SCPI fiscales. Il est également à noter que l’autorité des marchés financiers (AMF) régularise les sociétés civiles de placement et les incite à être transparents vis-à-vis de leurs actionnaires.

SCPI : Quelle sera mon imposition ?
Comment sélectionner mes SCPI ?