Optimiser sa gestion patrimoniale pour mieux préparer l’avenir

Patrimoine immobilier

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le patrimoine d’une personne n’est pas seulement constitué des biens (patrimoine immobilier) et des droits qu’elle possède, mais aussi des dettes.

La gestion de son patrimoine permet de préparer sa situation financière personnelle et familiale dans une perspective d’avenir, en optimisant ses ressources à moyen et long terme. Laisser le patrimoine au hasard, ne pas le gérer correctement, peut conduire à son érosion, voire à sa disparition, et à son exposition à une série de facteurs qui finiront par l’éroder.

Les avantages et les objectifs de la gestion de patrimoine !

La gestion de patrimoine permet d’obtenir à la fois une rentabilité financière et un meilleur traitement fiscal. L’évolution actuelle des marchés financiers permet à chaque investisseur de créer ou de confier à des spécialistes le soin de créer une combinaison qui lui est propre. Et de la modifier lorsque les circonstances changent. De plus, les outils permettant de créer cette combinaison « sur mesure » sont de plus en plus nombreux et sophistiqués.

La gestion d’un patrimoine est donc toujours une tâche inachevée, en constante évolution. Il faut en prendre soin de la même manière qu’un entrepreneur prend soin de son entreprise. La clé est de trouver le bon équilibre entre sécurité, risque et horizon temporel. Et n’oubliez pas que plus tôt vous commencerez à gérer votre patrimoine, plus vite il se développera, car vous aurez accumulé des avantages fiscaux et des bénéfices, que vous pourrez réinvestir. Pour vous aider dans cette tâche, vous pouvez compter sur des experts comme le Centre du Patrimoine.

Lors de la planification de la gestion d’un patrimoine, il est nécessaire de définir une série d’objectifs, qui concernent essentiellement trois types de biens ou de droits :

  1. Ceux qui impliquent ou impliqueront une jouissance future. Il peut s’agir du logement, de l’éducation, des dépenses courantes, de l’entretien de certains biens, etc.
  2. Ceux qui sont destinés à une utilisation future. Il s’agit d’épargner pour financer un projet, pour préparer sa retraite ou pour faire face à des événements imprévus tels qu’un décès, une maladie grave, etc.
  3. Ceux qui sont liés à la succession. En d’autres termes, il s’agit de préparer la transmission du patrimoine de son vivant ou de l’organiser en cas de décès de l’un des membres de la cellule familiale.

Comment optimiser la gestion de son patrimoine ?

Pour mieux gérer son patrimoine, plusieurs facteurs doivent être pris en compte, tels que :

  • Les impôts; Le fisc fait toujours des ravages, c’est indiscutable. Mais il paie aussi ceux qui savent planifier correctement leur patrimoine. Les investisseurs disposent de divers produits financiers grâce auxquels ils peuvent obtenir des déductions fiscales, comme les hypothèques, les comptes immobiliers ou les plans de pension.
  • Les changements législatifs et fiscaux; En France, la législation est assez changeante, ce qui nécessite une étude constante de la situation patrimoniale afin d’éviter tout préjudice.
  • Les changements dans la situation personnelle ou familiale; Au sein d’une cellule familiale, de nombreux changements peuvent intervenir et affecter la situation patrimoniale, tels qu’un régime matrimonial différent, un divorce, un héritage ou une succession. Il sera par ailleurs important de s’adapter à ces changements afin de préserver le patrimoine.
  • Les frais bancaires; Les institutions financières ont pour vocation de faire de l’argent, et les frais qu’elles facturent peuvent souvent compenser les mauvaises performances de certains produits d’investissement. Surtout dans la situation actuelle de taux d’intérêt historiquement bas. D’un autre côté, les frais ont beaucoup à voir avec le volume de l’investissement. Plus le volume est élevé, plus l’effet des frais est faible.

Qui est intéressé par la gestion de patrimoine ?

La gestion patrimoine est dans l’intérêt de tous, quelle que soit l’importance des actifs détenus ou le montant des dettes contractées. Mais bien sûr, plus le patrimoine est important, plus le besoin de gestion de patrimoine est grand. Cela conditionnera également le type d’aide professionnelle. Un épargnant moyen disposant, par exemple, d’un patrimoine de 60 000 euros n’aura probablement besoin que de conseils pour bien placer son argent. En revanche, si vous disposez de plus de 300 000 euros d’actifs, vous aurez besoin d’une gestion complète et exclusive de votre patrimoine.

Si le volume de votre patrimoine ne vous permet pas d’avoir accès à une gestion professionnelle et personnalisée, vous devrez assumer le rôle de coordinateur de tous les conseillers auxquels vous faites appel. Une tâche que vous trouverez peut-être un peu inconfortable, mais qui sera essentielle pour maintenir votre niveau de vie actuel et améliorer votre avenir.

Si, pour une raison quelconque, vous devez déléguer la gestion de votre patrimoine, soyez assuré que vous ne serez pas faible, mais intelligent.

Avec la mondialisation des marchés et le large éventail de produits financiers, une gestion de patrimoine professionnelle vous évitera souvent de céder à la tentation de jeter l’éponge, de ne pas analyser correctement une décision et de placer votre argent dans le produit du moment. Ou dans celui que votre banque vous propose, qui la plupart du temps n’est pas le plus adapté pour vous, mais pour le compte de profits et pertes de la banque.

Pourquoi déléguer son investissement immobilier ?
Gestion de patrimoine : les erreurs à éviter pour bien gérer son patrimoine