SCPI : Comment vendre mes parts ?

Un placement dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) est conseillé sur le long terme, et sans risques. En effet, tout associé pourrait se désengager en tout ou une partie de son portefeuille des parts de SCPI. Chacun pourrait vendre ses parts SCPI. Ainsi, les règles de la vente sont différentes selon les modalités de cession : s’il s’agit d’une part d’une SCPI à capital variable ou d’autre part à capital fixe. Ces modalités de vente dépendent profondément de la forme juridique de la société.

SCPI à capital fixe : la loi de l’offre et de la demande

En effet, pour une SCPI à capital fixe, la vente des parts s’exécute particulièrement sur le marché secondaire, sur lequel sont rencontrés les offres de retrait de ceux qui veulent vendre ses parts SCPI et les demandes d’achat des parts par les clients (associés ou non). Principalement, les prix de cession des parts incitent la confrontation de l’offre et de la demande sur ce marché, qui pourrait être hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle. De ce fait, le vendeur des parts devrait fournir un formulaire, insistant sur le nombre de parts, l’adresse à la société de gestion et le prix minimum souhaité.  La validité de ce document est d’un an, et le document pourrait être annulé ou modifié à un moment donné par le vendeur. La vente pourrait prendre du temps, car il y a une confrontation d’ordres, et le prix serait déterminé par la société de gestion. De ce fait, si le prix correspond parfaitement aux attentes du vendeur, l’ordre de vente serait donc réalisé.

SCPI à capital variable : une cession simplifiée

Généralement, la vente des parts d’une SCPI à capital variable est aussi simple, il s’agit tout simplement d’envoyer une demande de retrait (ou une demande de remboursement) à la société de gestion. Dans ce cas, l’associé demande à la société de gestion de racheter ses parts, dont le prix est fixé selon la valeur de reconstitution de la SCPI, à plus ou moins 10% de cette valeur. Cet associé qui veut vendre ses parts SCPI devrait faire une demande de souscription d’un montant, afin que la société de gestion puisse procéder au retrait des parts du vendeur, et les concéder ensuite aux nouveaux souscripteurs. En effet, ce montant devrait être au moins égal à celui de la vente. Exceptionnellement, si la demande de retrait est importante, il faudrait alors procéder à la vente d’immeubles.

Niveau de liquidité

Grâce à plusieurs facteurs, le niveau de liquidité pourrait être amélioré. En effet, les parts SCPI sont moins liquides que ceux des produits d’épargne, et que les risques de liquidité pourraient être surpassés avec des stratégies spécifiques des SCPI.

SCPI : Quelle sera mon imposition ?
Comment acheter mes parts de SCPI ? Quels sont les frais ?